Home / Vie Etudiante / Activités Culturelles et Artistiques

Activités Culturelles et Artistiques


CINE-UCAD,
Une Histoire de rencontre

Ciné-UCAD est l’aboutissement de plusieurs années d’actions et de passion militante pour la promotion du cinéma à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) à travers l’initiation des étudiants à l’art cinématographique. L’aventure a démarré dans les années 2000 à l’École Supérieure Polytechnique (ESP) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dans un cadre informel où une quinzaine d’étudiants polytechniciens passionnés d’art ont été initiés à l’écriture et à la pratique audiovisuelles.

Parmi toutes les petites réalisations qui ont été faites, celle qui a donné le plus de satisfaction est, sans conteste : « Aidez-moi », un court métrage réalisé par Benjamin DIENE étudiant au département de Génie électrique de l’ESP, lauréat dans un concours de scénarios dont le thème était : « Comment les jeunes africains utilisent-ils les technologies de l’information et de la communication pour changer la pratique de l’excision et promouvoir une éthique de la sexualité ». Benjamin DIENE a ni ses études et travaille maintenant en tant qu’électricien dans une entreprise de La place mais continue à se passionner pour le 7ème art. Les succès enregistrés ont poussé l’initiateur du programme : « Ecriture et pratique audiovisuelles », qui est en même temps réalisateur / Formateur, chargé de l’Animation Culturelle à l’ESP à se déployer au grand campus en 2008 et à mettre en place « Ciné-Ucad » avec l’appui efficace de Madame Aminata DIAW CISSE ex Directrice à la Direction de l’Information de l’Animation Culturelle et Sportive (DIACS) et avec l’aval du Professeur Abdou Salam SALL alors Recteur de l’UCAD.

Des étudiants issus de toutes les Facultés ont bénécié de la formation ; ils ont écrit des scénarios et réalisé quelques courts métrages documentaires et fictions qui ont été montrés dans des universités de notre sous-région. Il s’agit notamment de :

1- « La Fac des Lettres » ou la lumière à l’épreuve de la violence
2- « La Cité Claudel »
3- « Réussir à tout prix »
4- « En attendant la dernière liste »
5- « A la mémoire de Sinna »

Aujourd’hui, après que des dizaines d’étudiants aient bénécié gratuitement de la formation, Ciné-Ucad poursuit son petit bonhomme de chemin, fidèle à sa tradition d’encadrement et d’initiation . Tous les étudiants de l’UCAD peuvent participer aux ateliers sans condition si ce n’est d’aimer le cinéma.
Ciné-Ucad en vérité est une histoire de rencontre, la rencontre d’un sénior, réalisateur formateur de son état, fou de Cinéma, avec des étudiants avides de connaissances et passionnés d’art, tout ce beau monde vivant et se côtoyant dans l’enceinte du temple du savoir: l’UCAD, s’activant pour que la flamme engendrée par cette rencontre continue d’irradier le temple.

Notre rêve est qu’un jour prochain, le cinéma fasse vraiment son entrée à l’UCAD qui sera alors une pépinière d’où sortiront de grands talents qui participeront au renouveau du cinéma sénégalais qui s’annonce car comme le dit le Professeur Aloyse Raymond NDIAYE : «l’art a sa place dans une université au même titre que les autres disciplines qui y sont enseignées. Il est, comme toutes ces disciplines un élément essentiel et indispensable à l’épanouissement des personnes. Que manque l’éducation à l’art, la formation restera incomplète, inachevée ! »

Une presentation vidéo de Cine-UCAD

les différents films réalisés:

1- « La Fac des Lettres » ou la lumière à l’épreuve de la violence

Réaliste, le film évoque les nombreux problèmes d’une faculté qui accueille la moitié des effectifs (35 000) de l’UCAD. Caméra au poing, les cinéastes en herbe ont filmé en direct la violence à l’UCAD. Dans le documentaire on évoque les conflits entre listes ennemis pour le contrôle de l’amicale de la FAC, les amphis bondées…. La parole est donnée aux professeurs, aux étudiants.

2- « La Cité Claudel »

Une incursion dans le campus des étudiantes. Le documentaire lève un coin du voile sur la célèbre cité des filles. Il donne la parole aux étudiantes, aux voisinages aux boutiquiers du coin, ardents défenseurs de leurs clientes. Les malheureuses peuvent se retrouver comme les garçons à dix dans une chambre. Les étudiantes qui s’expriment dans ce documentaire disent que << Claudel>> rebaptisé <<aline Sitoé DIATTA>> n’est pas ce que le commun des mortels croit. Elles fustigent certains journalistes colporteurs de ragots. Il y’a beaucoup de moments jouissifs dans le documentaire.

3- « Réussir à tout prix »

Un film qui raconte l’histoire d’une étudiante guinéenne qui vivait tranquillement sur le campus, sans problème parce que son père lui envoyait régulièrement de l’argent pour ses besoins. Le père décède un beau jour et plus d’envoi d’argent. Commence alors le combat d’une étudiante étrangère qui se bat pour sa survie.

4- « En attendant la dernière liste »

Un film très intéressant qui pose la problématique de l’orientation des nouveaux bacheliers. Problème récurrent mais qui finit toujours par trouver une solution. Après des affrontements avec les forces de l’ordre, ils ont tous été orientés.

5- « A la mémoire de Sinna »

Top