Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / actualite / Point de presse pour le lancement du programme de renforcement des Capacités sur les Energies Renouvelables en Afrique de l’Ouest

Point de presse pour le lancement du programme de renforcement des Capacités sur les Energies Renouvelables en Afrique de l’Ouest

Meridiam et le Centre de recherches pour le développement international du Canada annoncent le financement d’un programme de formation et de recherche dédié aux énergies renouvelables au Sénégal.

Programme piloté par l’École Supérieure Polytechnique avec comme chef de projet Prof Cheikh Mouhamed Fadel KEBE.

À Dakar, Sénégal, 11 février 2019 – Le Centre de recherches pour le développement international du Canada (CRDI) et Meridiam s’associent et annoncent le financement pour 400 000 euros (600 000 $CAN) d’un programme de formation et de recherche en Afrique de l’Ouest.

Ce programme mené par l’École Supérieure Polytechnique de Dakar (ESP) vise à former environ 200 techniciens et électriciens travaillant dans le domaine de l’électricité au Sénégal. Il inclura également un volet recherche appliquée adapté au contexte régional ainsi qu’un soutien technique aux entreprises mis en œuvre par le Centre de tests des Systèmes Solaires Photovoltaïques (CT2S).

Le Centre de test des Systèmes Solaires Photovoltaïques (CT2S) a auparavant bénéficié d’un financement du REPIC (Plateforme Suisse de financement innovant Nord-Sud) pour sa phase de démarrage. Ce programme vient renforcer son plateau technique.

Cette formation, en ligne avec les ambitions de diversification des sources de production électriques du Sénégal, sera créatrice d’emplois et aura un impact direct sur la capacité de gestion de la production et de la distribution de l’énergie solaire par la Senelec, facilitant ainsi la transition vers les énergies renouvelables au Sénégal.

« C’est une collaboration très innovante mettant en valeur les compétences et les expertises complémentaires du CRDI et de Meridiam, ainsi qu’un intérêt commun pour le développement durable en Afrique de l’Ouest », a déclaré le président du CRDI, Mr. Jean Lebel.

« Ce projet universitaire est une façon pour nous, investisseurs de long-terme, de prolonger notre engagement pour le développement du secteur des énergies renouvelables en Afrique et au Sénégal en particulier et de poursuivre notre engagement en faveur du renforcement des capacités en Afrique, vecteur fondamental pour accélérer le déploiement de projets et répondre aux besoins », a dit Thierry Deau, Président-Directeur Général de Meridiam.

Les partenaires techniques sont l’École Supérieure Polytechnique à travers le Centre International de Formation et de Recherche en Energie Solaires (CIFRES) ainsi que l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne à travers le PV-LAB.

Le projet sera piloté par le Pr Cheikh Mohamed Fadel Kebe, du Centre international pour la Formation et la Recherche en Énergie Solaire (CIFRES) à l’École Supérieure Polytechnique (ESP).

Au sujet de Meridiam

Meridiam développe, finance et gère à long terme des infrastructures durables et résilientes qui fournissent des services essentiels à la collectivité.

La création d’impact positif est au cœur de son activité qui s’organise autour de trois axes forts : la mobilité, la transition énergétique et les infrastructures sociales.

Dans la continuité de son approche initiale d’intégration des enjeux ESG dans son processus d’investissement et de gestion d’actifs, Meridiam a développé sa propre méthodologie pour optimiser sa contribution à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU.

Meridiam dispose de bureaux à New York, Paris, Toronto, Luxembourg, Istanbul, Vienne, Addis Abeba, Dakar et Amman et  gère actuellement 7 milliards de dollars d’actifs et  de plus de 70 projets, en cours de développement, de construction ou d’opération. www.meridiam.com

Au sujet du CRDI 

S’inscrivant dans l’action du Canada en matière d’affaires étrangères et de développement, le CRDI investit dans le savoir, l’innovation et les solutions afin d’améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. En réunissant les bons partenaires autour d’occasions porteuses d’impact, le CRDI aide à forger les chefs de file d’aujourd’hui et de demain et à susciter des changements pour ceux et celles qui en ont le plus besoin. 

kébé

Top