Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / actualite / Les étudiants de l’ESP sensibilisés sur les cancers du col et du sein

Les étudiants de l’ESP sensibilisés sur les cancers du col et du sein

Le Club Humanitaire de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar en partenariat avec la Ligue Sénégalaise Contre le Cancer (LISCA) a organisé ce mercredi 07 Mars 2018 dans le grand amphithéâtre de l’institut, une grande conférence autour des cancers du col et du sein.

Selon Abderrahmane SECK, président du Club Humanitaire de l’ESP, cette rencontre avait pour but de « sensibiliser sur les risques, les préventions et le traitement des Cancer du sein et du col dont sont victimes les femmes ». «Ils concernent également les hommes car nous avons tous une sœur, une amie, une fille, une mère. Donc il est bien de s’en informer», a souligné M. SECK.

Pour sa part, Mansour NIANG secrétaire général de la LISCA et animateur de la rencontre, a indiqué que cette conférence rentrait également dans le cadre du programme School Tour de la LISCA qui consiste à aller dans les écoles pour sensibiliser les jeunes, les étudiants à la prévention du cancer en général, ceux du sein et du col en particulier.

Face au public, M. NIANG a abordé la question du cancer du col de l’utérus qui selon lui est une maladie qui met du temps à s’installer. « On a  les moyens de faire des examens qui ne coûtent pas chers et qui permettent de déceler cette maladie et de la traiter très tôt », a-t-il souligné.

Il a aussi dévoilé l’existence de méthodologies qui permettent, au cours des dépistages, de traiter des femmes qui ont des lésions précancéreuses en moins de 5 minutes.

Abordant le cancer du sein, le secrétaire général de la LISCA a insisté surtout sur l’intérêt du diagnostic précoce qui d’après lui, « est le gage de réussite thérapeutique par la mammographie ». « Même si elle coûte entre 40.000 et 80.000F, a-t-il ajouté, c’est une radio qui permet de déceler ce cancer très tôt. »

D’après lui, la LISCA est en train de mettre en place des stratégies pour faire de sorte que cette radio coûte 15000 francs aux mois d’octobre et de la réduire à 25.000 francs tout au long de l’année.

Un cancer découvert tard ne se guérit pas facilement et est surtout très cher à traiter. Ces séances de sensibilisation contribuent donc au dépistage précoce de cette maladie afin qu’on n’ait pas besoin de faire un traitement lourd et handicapant pour les personnes, a dit le cancérologue.

DSC00518 DSC00535

Top