Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / Non classé / Soutenance Dr Saliou FAYE

Soutenance Dr Saliou FAYE

Le Samedi 10 octobre 2015 à l’ESP, Monsieur Saliou FAYE, chercheur au  Laboratoire de Physique de l’Atmosphère et de l’Océan – Siméon Fongang (LPAO-SF), inscrit à L’école doctorale  Physique Chime Sciences de la terre, de l’Univers et de l’Ingénieur (PCSTUI ) , a soutenu une Thèse de doctorat devant le jury composé de:

Prénom Nom                             Établissement                                 Fonction  

M.  Omar SOCK                        Prof, ESP/UCAD                            Président

M. Moctar Camara                Dr,MC(CAMES) Univ.ASZ         Rapporteur

M. Vincent Echevin               Dr, HDR-MR IRD/LOCEAN     Rapporteur

M. Bamol Ali Sow                   Dr,MC(CAMES) Univ.ASZ         Examinateurs

M. Xavier Capet                      Dr, HDR-MR IRD/LOCEAN       Examinateurs

M.Massal Fall                          Dr, CR ISRA/CRODT                       Examinateurs

M.. Amadou Thierno Gaye   Prof, ESP/UCAD                           Directeur de thèse

M.Alban Lazar                       Dr, HDR-MC UPMC/LOCEAN    Co-directeur de thèse

Sujet: Le système d’upwelling des Canaries : mesure et modélisation des variations saisonnières de la circulation et des températures de surface.

Ainsi le jury après avoir délibéré, a déclaré à Monsieur  Saliou FAYE  pour son travail, le titre de docteur avec la mention: Très Honorable .  

Résumé :

L’objectif de cette thèse est l’étude de la variabilité saisonnière de la dynamique et de la thermodynamique du système d’upwelling des Canaries dans les couches de surface. Pour ce faire, nous avons utilisé une simulation issue d’un modèle de circulation générale océanique et des données in-situ et satellitaires.

Dans la première partie de la thèse, les caractéristiques de la dynamique de l’upwelling côtier sont étudiées à l’aide du déploiement de bouées dérivantes, et l’exploitation de données satellitaires de température de surface de la mer (SST) et de vent de surface. Les événements d’upwelling, qui surviennent régulièrement de février à mai, ont une durée moyenne de 5 à 10 jours et sont associés aux développements de quatre filaments d’upwelling obervés à des positions récurrentes de la côte, qui s’étendent vers l’ouest de 200 km à 400 km. Les bouées dérivantes confirment l’écoulement vers l’ouest dans la zone de présence des filaments avec une vitesse moyenne de 15-20 cm.s-1. Les saisons d’upwelling et à l’intensification/relaxation des Alizés présentent une forte variabilité interannuelle au large du Sénégal.

Dans la deuxième partie, le cycle saisonnier climatologique de la SST est étudié à l’aide d’un bilan de chaleur de la couche de mélange issue d’un modèle de circulation générale océanique régionale. Nous avons démontré que l’apparition saisonnière du début de diminution des SST côtières, à partir de septembre, selon la latitude, jusqu’à décembre, est entrainé par la dynamique de l’upwelling Sénégalo-Mauritanien, précisément entre 12°-15°N, et par la diminution des flux de chaleur air-mer au nord et sud de ses latitudes. Les pics d’intensité de l’upwelling, de mars à mai sur les côtes Sénégalaises et en été sur les côtes Mauritaniennes et sud Marocaines, amortissent considérablement la phase de réchauffement conduite par les flux de chaleur air-mer. Les advections horizontales par la dérive d’Ekman et les courants géostrophiques influencent les SST côtières. A l’ouest de 18°W, le cycle saisonnier de la SST est entièrement conduit par les flux de chaleur air-mer. Cette analyse confirme les résultats précédents sur l’importance des flux air-mer au large des côtes. En plus, elle propose des éléments quantitatifs sur la modulation du cycle saisonnier de la SST par la circulation océanique, et en particulier par la dynamique de l’upwelling.

 Ce travail souligne également l’importance de prendre en considération du mélange vertical de subsurface dans la variabilité saisonnière de l’upwelling. En perspective, nous proposons d’étudier ce terme à l’aide d’investigations complémentaires et d’expériences de mesure de turbulence lors de campagnes océanographiques.

Mots clés : upwelling côtier, bilan de chaleur, observations, modélisation, variabilité saisonnière.

Dr Saliou FAYE
Les membres du jury
Le public
Top