Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / Non classé / CIFRES

CIFRES


Centre International de Formation et de Recherche en Energie Solaire

RESPONSABLE : Papa Alioune NDIAYE , Professeur Titulaire

Tél (221) – 33 825 47 23 – (221) 77 634 58 88


e-mail :papaas.ndiaye@ucad.edu.sn

BP 5085 Dakar Fann Sénégal

SITE WEB

ANNÉE DE CRÉATION : 2002

ACTIVITÉS DE RECHERCHE :

Les domaines d’intervention du CIFRES sont le Solaire photovoltaïque, le Solaire thermique, l’Energie Eolienne et le contrôle commande des systèmes électriques.

Le CIFRES Participe à des activités de recherches internationales grâce à une coopération renforcée avec des laboratoires du Nord (Français, Canadien, Suisse et Anglais). Dans ce cadre, un certain nombre de collègues travaillant au CIFRES ont été impliqués dans des projets et programmes de thèse en cotutelle leur permettant de séjourner régulièrement dans des laboratoires partenaires.

Les thèmes proposés couvrent les domaines comme le couplage multi sources, la supervision à distance des installations, la maintenance et la sûreté de fonctionnement des systèmes de production d’énergie, la conception, le dimensionnement et l’exploitation des systèmes d’énergies renouvelables, les approches opérationnelles de diagnostic distribué de systèmes d’énergie électrique etc.

Axes de recherche du CIFRES:

Axe 1 : Energie Solaire Photovoltaïque et Energie Solaire Thermique
Responsable de l’axe :Vincent Sambou & Cheikh Mouhamed Fadel Kébé
Grade des Responsables de l’axe : Maître de Conférences

Axe 2 : Contrôle commande des systèmes électriques.
Responsable de l’axe : Papa Alioune S. NDIAYE
Grade du Responsable de l’axe : Professeur Titulaire

Axe 3 : Energie Eolienne
Responsables de l’axe : Papa Alioune S. NDIAYE
Grade du Responsable de l’axe : Professeur Titulaire.

ACTIVITÉS DE FORMATION :

Le CIFRES à mis en place une filière locale de fabrication et de maintenance de petits aérogénérateurs destinés à l’électrification rurale décentralisée (projet EOLSENEGAL). Le CIFRES, en plus de ses activités de recherche appliquée, est fortement impliqué dans la mise en place de formations dans le domaine des énergies renouvelables. Chaque année, le CIFRES forme une vingtaine de techniciens et d’ingénieurs de l’ASECNA, des agents de la fonction publique et divers acteurs dans le domaine des énergies renouvelables.

PROJETS EN COURS

Le projet EOLSENEGAL est dans sa phase de diffusion des systèmes et ouvre des perspectives de recherche-développement intéressantes telles que la gestion de l’énergie avec des volets d’optimisation de la production et du stockage pour diverses applications sur des sites isolés, le raccordement au réseau des sites urbains le long des côtes sénégalaises, etc.

Le projet GIRAF (Grandes Initiatives de Recherche, d’Animation et de Formation) financé par l’AUF vise à développer un réseau de formation et de recherche autour d’une équipe internationale de chercheurs sur la thématique des énergies renouvelables. Il constitue la première étape et s’intègre dans un vaste programme multidisciplinaire portant sur les énergies renouvelables. L’équipe du CIFRES pourra renforcer ses capacités et devenir une référence sur la scène internationale tout en faisant émerger une génération d’enseignants, de chercheurs, d’experts et de professionnels, d’acteurs du développement des pays francophones du Sud. Le projet vise à développer le milieu rural à travers la réduction de la pauvreté par la recherche, la formation et la valorisation des énergies renouvelables.
Les actions du CIFRES portent sur le développement de la filière éolienne, l’adaptation et/ou le dimensionnement optimisé des installations électriques, la gestion de l’énergie dans les sites isolés et l’injection d’énergie sur les réseaux en zones urbaines et semi-urbaines et la participation à la valorisation et à la formation des acteurs dans le domaine des énergies renouvelables. Le CIFRES vise la production de trois thèses à travers le projet GIRAF.
Le CIFRES a bénéficié de deux financements du fond d’impulsion à la recherche (FIRST) du ministère de l’enseignement supérieur.

1) Le premier projet vise les objectifs suivants

- Réalisation du système de capteurs chargés de mesurer la quantité de poussière en dépôt à la surface du module PV

- Réalisation du système de capteurs chargés de mesurer les paramètres électriques (courant, tension, puissance) du module PV

- Mise en place d’un système d’acquisition et de traitement adapté (pouvant être interfacé avec les dispositifs de transmission)

Réalisation du dispositif de génération et d’émission d’alertes relatifs au seuil de nettoyage, à la perte anormale de performance (celle-ci peut être due à un à défaut ou à un vol du module).

2) Le deuxième projet en cours de finalisation a permis une grande contribution dans la mise en place d’un atlas solaire éolien.

Top