Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / Event / Avis de soutenance de thèse

Avis de soutenance de thèse

Jan
8

Sujet :  L’étude de l’optimisation des Performances des réseaux sans fil appliquée à la couche physique OFDM et GFDM pour la prochaine Génération de Téléphonie mobile 5G

Candidat :   Papa Ndiaga BA

Ecole Doctorale :  MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE

Formation doctorale : Informatique et Télécommunications

Laboratoire de recherche :  LIRT 

Directeur de thèse: Joel José Puga Coelho RODRIGUES, Samuel OUYA

Date et lieu de soutenance:   mercredi 08 janvier 2020 à 10h au grand amphi

Composition du jury :

Président  Hamidou DATHE Professeur UCAD
Rapporteurs Pascal LORENZ Professeur Université Haute Alsace, France
Rachida AOUDJIT Professeur Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, Algérie
Examinateurs Abdourahmane RAIMY Maître de Conférences (CAMES) UCAD
Amadou   Seidou MAIGA Professeur UGB
Ousmane DIALLO Maître Assistant UASZ
Directeur de Thèse Joel  José Puga Coelho     RODRIGUES Professeur National Institute of Telecommunications (INATEL), Brazil
Co-directeur de Thèse Samuel OUYA Maître de Conférences(CAMES) UCAD

Résumé:

Ce travail de thèse a pour objectif d’étudier les performances du multiplexage par répartition de fréquence généralisée (GFDM) dans la 5G. Des modèles mathématiques basés sur les propriétés de la transformée de Fourier, de la chaine de Markov et sur le calcul de covariance de matrice ont été proposés pour la 5G.

Il analyse également les performances des niveaux de puissance possible reçus en fonction du récepteur dans les canaux UHF 50 (Ultra High Frequency) et UHF 52. Les résultats obtenus montrent que le GFDM fonctionne mieux en termes d’interférences en considérant l’égalisation ZFR (Zero Forcing Receiver), en termes de BER et de probabilité de défaillance de la communication. Pour mieux appréhender l’impact de la 5G, nous avons analysé et interprété les bases théoriques sur les MIMO massives explorant le principal comportement  d’échelle de capacité que l’on peut atteindre des systèmes MIMO massifs dans les ENO (Espace Numérique Ouvert) par exemple c’est-à-dire la covariance entre les antennes de transmission ( ) et les antennes de réception ( )  en termes d’interférences.

Enfin, il est montré que le GFDM peut être considéré comme un candidat pour la prochaine génération de téléphonie 5G d’autant plus que son impact est important pour un pays en voie d’émergence puisqu’applicable à l’enseignement à distance comme dans le cas de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS). On peut aussi s’en servir dans le domaine de l’e-agriculture, de la télémédecine, du streaming (télévision numérique). L’avantage majeur de la 5G est la faible latence qui pourra être appliquée dans le pilotage des véhicules.

MOTS-CLES : GFDM, 5G, Système MIMO, BER, Transformée de Fourier, Chaine de Markov, UVS.

Top