Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
Home / Event / Avis de soutenance de thèse

Avis de soutenance de thèse

Aug
13

Sujet :  Contributions à l’amélioration de la qualité de transmission et réduction de la complexité des Détecteurs MIMO Basé sur les Codes Polaires.

Candidat :   Madiop DIOUF

Ecole Doctorale :  Informatique et Télécommunications

Formation doctorale : Maths-Info

Laboratoire de recherche :  Laboratoire d’Informatiques, Réseaux et Télécoms (LIRT)

Directeur de thèse:  Sidi Mohamed FARSSI

Date et lieu de soutenance:  Le  lundi 13 août  2018 au grand amphi de l’ESP

Composition du jury :

Jury                      

Nom et prénoms

Grade

Etablissement

Président

Pape Alioune Sarr NDIAYE

Professeur titulaire

UCAD

Rapporteur

Riadh ROBBANA

Université de Carthage, INSAT, Tunisie

INSAT, Tunisie

Hassan AMMOR

Professeur titulaire

Université Mohamed V, EMI, Maroc

Examinateur

Cheikh SARR

Professeur titulaire

Université de Thiès

Idy    DIOP

Professeur de conférences 

ESP/UCAD

Directeur de thèse

Sidi Mohamed FARSSI

Professeur titulaire

ESP/UCAD

Co-Directeur de thèse

Khaly TALL

Maitre de Conférences-Cames

ESP/UCAD

Résumé:

Dans les systèmes de communication numérique modernes (Long Term Evolution, 5iéme Génération) une large part de l’efficacité des transmissions dépend des algorithmes de codage et de décodage de canal. Pour résoudre les contraintes de débit, de capacité de chaque cellule, et de puissance d’émission, les réseaux de radiocommunication se tournent vers des systèmes à plusieurs antennes à l’émission et à la réception et la technologie MIMO (Multiple Input, Multiples Output), qui est une technologie émergente pour les nouveaux systèmes de communication et de l’internet des objets et est  basée sur l’usage de plusieurs antennes interférant entre elles. Les outils de la théorie de l’information (codes correcteurs d’erreurs) sont exploités pour améliorer la détection des canaux MIMO. Nous utilisons, notamment, les codes polaires qui représentent, actuellement, la première et seule famille de codes permettant d’atteindre les deux limites établies par Shannon sur le codage canal et source.

Nos propositions dans cette thèse s’articulent autour de deux axes:

  • Pour le premier axe, un système utilisant un encodage polaire de longueur moyenne, une détection minimisant l’erreur quadratique moyenne par annulation d’interférences successives (MMSE-SIC) et un décodeur d’Annulation Successive (SC). Pour améliorer la fiabilité de l’information au fil des itérations, nous avons ajouté un traitement itératif (turbo-égalisation) entre le décodeur SC et détecteur MMSE-SIC. Nous avons montré que l’association du décodeur SC avec le détecteur MMSE-SIC permet de réduire considérablement le Taux d’Erreur Binaire (TEB), comparé aux décodeurs Zero Forcing (ZF) et MMSE, et de se rapprocher davantage de la détection optimale Maximum Likelihood (ML). L’ajout de la turbo-égalisation nous a permis de réduire la complexité par rapport à celle des codes LDPC (Low Density Parity Check) Non-binaires.

  • Le second axe consiste à concaténer les codes polaires de longueur moyenne 1024 avec les Space Time Block Codes (STBC). Nous avons utilisé le décodage SC à la réception au lieu d’un décodage Believe Propagation (BP). Ce qui a permis d’accroitre la diversité et la capacité de correction.

Mots Clés : Codage Polaire, Décodage SC, BP, Détection ML, MMSE, ZF, MMSE-SIC, 5G, MIMO.

Top